NETTALI.COM – Nommé directeur général de la Sonacos, ce 24 avril, en conseil des ministres, Modou Diagne Fada a livré ses premières impressions à la Radio Futurs médias, ce jeudi, à l’édition de 22 heures du grand journal.

D’emblée, il a précisé que c’est pour la première fois qu’il exerce des fonctions de directeur général d’une entreprise publique. “J’ai été parlementaire, plusieurs fois ministre. C’est la première fois que je tente une expérience de directeur général”, rappelle le leader de War Wi.

L’ex-patron de l’Union des jeunesses travaillistes et libérales (Ujtl) a aussi souligné qu’il a cédé son poste de député à son second au parti Les démocrates réformateurs Ldr/Yessal. Il s’agit de  Aliou Souaré, qui opère ainsi son retour au Parlement, après avoir été député lors de la  12ème législature.  Souaré, pour mémoire, est un ex-responsable du Parti démocratique sénégalais, à Rufisque.

Modou Diagne Fada, toujours au micro de la Rfm, s’est prononcé sur le projet de réforme portant suppression de la Primature. C’est pour dire que “les termes de référence de ce projet reflètent les préoccupations des Sénégalais”. Répondant à une certaine opposition qui ne souscrit pas à cette réforme, Diagne Fada croit savoir que l’idée est pertinente, dans la mesure où “elle garantit un meilleur équilibre des pouvoirs, l’exécutif perdant sa prérogative de dissoudre l’Assemblée nationale et le Parlement ne pouvant plus déposer une motion de censure contre le gouvernement”.