NETTALI-COM – Moustapha Cissé Lô n’est plus content de son couponnage avec le chef de l’Etat. Dans un entretien-vérité avec L’Observateur, parû ce jour, le député tire sur tout ce qui bouge et son chargeur n’épargne pas Moustapha Niasse et le ministre de la Santé Abdoulaye Diouf Sarr.

 Si l’on en croit Moustapha Cissé Lô, Macky Sall n’est pas reconnaissant. “Macky Sall n’est pas mon père, il ne m’a pas acheté. Il a abandonné tous ceux qui ont combattu avec lui dans l’opposition et a confié les postes de responsabilité aux transhumants. Tous ceux qui dirigent aujourd’hui les institutions sont des transhumants ou soi-disant alliés. Moi, Me Alioune Badara Cissé, Mbaye Ndiaye et Mahmoud Saleh ne gérons que des restes. Sa façon de nous rendre la pièce de notre monnaie, c’est refuser de nous recevoir”, crie-t-il à la trahison.

Celui qui voulait être président de l’Assemblée nationale, au nadir de la deuxième alternance, à la place de Moustapha Niasse, n’a pas lâché le morceau. “Je me suis battu contre Moustapha Niasse et Cie qui avaient comme dessein d’annihiler la candidature de Macky Sall dans leur option pour une candidature unique. Un vieux qui doit prendre sa retraite depuis longtemps, mais qui refuse de se retirer de la vie politique pour son amour insatiable de l’argent. Il est la cause de tous les maux du pays. Des personnes âgées de plus de 60 ans qui cherchent toujours des mandats électifs, c’est cela le mal du pays. Je les défie. Je ne crois pas en eux”, déclare Cissé Lô, dans les colonnes du quotidien de l’Immeuble Elimane Ndour

Le ministre de la Santé en a reçu pour son grade. “Le coordonnateur des cadres de l’Apr a porté mes chaussures et sacs. Il était secrétaire général à la Chambre de commerce de Kaolack, on se connaît très bien. Maintenant qu’il est nommé ministre, il ne reconnait plus ses aînés. De quel cadre parle-t-on ? Un cadre qui, sans la nomination de Macky Sall, n’est rien”, ajoute le député.