NETTALI.COM – Le Département d’Etat américain a publié un rapport accablant contre le Sénégal sur la situation des droits humains au Sénégal. Le document révèle plusieurs cas de violations de droits humains durant l’année 2018.

Selon le rapport, les forces de sécurité du Sénégal font recours à la torture et aux arrestations arbitraires. Les conditions d’incarcération dures et potentiellement délétères, le manque d’indépendance du pouvoir judiciaire et de la corruption notamment au sein du milieu judiciaire, de la police et de l’exécutif sont également pointés du doigt.

Il s’y ajoute l’impunité dans les cas de violences faites aux femmes et aux enfants, y compris les mutilations génitales féminines, la traite des personnes, la criminalisation des comportements homosexuels et la violence à l’encontre des personnes lesbiennes, gays, bisexuelles, transgenres et intersexes (LGBTI) ainsi que le travail forcé.

Selon le même document, livré par l’As, les pouvoirs publics ont  soutenu qu’ils ont pris des mesures pour enquêter sur les exactions commises par des agents de l’État, traduire en justice et punir les responsables, qu’ils appartiennent aux forces de sécurité ou à d’autres secteurs de l’administration gouvernementale. Toutefois, constate le document, l’impunité perdure.