NETTALI.COM – Dans un entretien accordé à plusieurs maisons de presse dakaroises, le président Alpha Condé réagit à l’histoire du coup de fil, relatée par notre confrère “Le Quotidien”, il y a une semaine. L’article rapportait qu’un agent de la présidence a essayé de joindre l’opposant Cellou Dalein Diallo sur le numéro du président de la République guinéenne.

Il n’y a aucun nuage sur l’axe Dakar-Conakry, si l’on en croit M. Condé. « Macky Sall est un jeune frère, nous avons de très bonnes relations. Dernièrement, il y a eu une maladresse d’un standardiste et vous avez fait beaucoup de bruits dessus. Macky et moi, on a rigolé parce que ça n’a aucune importance. J’ai de très bons rapports avec le Président Macky. Est-ce que vous connaissez un président africain qui a été passer des vacances dans un autre pays africain ? Moi, j’ai passé mes vacances au Sénégal alors que les autres vont en France. Le président Macky m’a demandé de déménager à Popenguine. Il m’a très bien reçu et ma belle-sœur, sa femme m’a fait de très beaux boubous… Évidemment, je ne suis pas gros comme lui (rires) je me moque de lui disant que ma belle soeur m’habille mieux que toi, mais tu n’as qu’à faire du sport et être comme moi »,  a rectifié le président de la République guinéenne,en marge l’installation du Parlement.

« Vous savez, je suis très lié au Sénégal. Lorsqu’on m’arrêtait, il y avait des comités de soutien créés par les hommes politiques partout, mais la particularité au Sénégal, c’est que c’est la population qui s’est mobilisée. Ousmane Ngom qui était mon avocat m’a dit que c’est dans la rue qu’il a appris que j’étais libre. Je n’oublie pas que le comité international créé par Albert Bourgi, accompagné par Babacar Touré, ont fait l’essentiel des réunions à Dakar. Donc, je ne peux pas rester indifférent lorsqu’il s’agit d’un pays comme ça, étant donné que Macky Sall est un jeune frère. Dans une médiation, l’essentiel est d’arriver à une conciliation des deux parties, ce que nous avons fait. C’est vrai que l’incompréhension était à un tel niveau, mais avec la volonté des deux positions, nous avons pu arriver au résultat que vous connaissez », explique encore l’homme fort de Conakry, au sujet de sa médiation dans le contentieux qui oppose le président Sall à Me Abdoulaye Wade.

Pour rappel, selon Le Quotidien, dans un article en date du 13 avril 2019, en voulant joindre l’opposant Cellou Dalein Diallo,  un standardiste du Palais de la République du Sénégal a, par mégarde, composé le numéro de Alpha Condé. Notre confrère en a déduit que l’affaire avait suscité la colère du chef de l’Etat guinéen.