NETTALI.COM – Le 13 avril passé, nous annoncions  que le chef de l’Etat allait donner des instructions dans les prochains afin que cesse la pagaille dans l’octroi des passeports diplomatiques. Votre site préféré vient d’être conforté.

Nettali.com l’avait annoncé et la mesure est prise ce mercredi 18 Avril. Le Président Sall a en effet décidé de mettre de l’ordre dans l’octroi des passeports ainsi que nous informe le communiqué du Conseil des ministres de ce jour : « le Président de la République a instruit le Ministre des Affaires étrangères à mettre en place de nouveaux passeports diplomatiques, en vue d’une plus grande rationalité dans leur octroi ».

Nous rappelions que c’est un grand désordre qui règne autour de la délivrance, des passeports diplomatiques par le ministère des Affaires étrangères et que ceux-ci se retrouvent parfois entre les mains de n’importe qui. Nous soulignions à cet effet que l’an passé, l’Union européenne (Ue) avait adopté une mesure pour exiger l’obtention au préalable d’un visa d’entrée dans l’espace Schengen pour tous les détenteurs de passeports diplomatiques sénégalais. A l’origine de cette restriction, une note de la police européenne des frontières qui tombe souvent sur des personnes suspectes bénéficiaires de ce titre. Et si la mesure n’est pas entrée en vigueur, c’est grâce au veto de l’Espagne.

Un an plus tôt, selon plusieurs publications américaines, le président Donald a déploré le comportement de certains Sénégalais détenteurs de passeports diplomatiques et qui ne seraient pas acquittés de dettes contractées auprès des structures de santé américaines.

Toutes choses qui auraient provoqué la colère du Président Macky Sall.

Pour rappel, ont droit à un passeport diplomatique, les membres du gouvernement et les membres des institutions comme l’Assemblée nationale, le Conseil économique, social et environnemental, les diplomates (conseillers des affaires étrangères et chanceliers, épouses et époux de diplomates, enfants de diplomates jusqu’à l’âge de 20 ans), les hauts magistrats, les conjoints des diplomates, certains officiers ainsi que les fonctionnaires sénégalais en service dans les organisations internationales.