NETTALI.COM – Le mouvement  FRAPP/PIKINE déterre la hache de guerre dans l’affaire Aïssatou Ba Cissé qui a été violemment heurtée par un véhicule du maire Abdoulaye Thimbo.

Les faits se sont produits lors de la visite du Premier ministre Mouhammad Boun Abdallah Dione qui venait procéder à la pose de la première pierre d’une unité d’assemblage informatique au Technopole de Pikine.

Sur ce, ledit mouvement a décidé de mener le combat afin que justice soit rendue dans cette affaire. D’après le communiqué lu par la rédaction, le FRAPP/PIKINE, en parfaite intelligence avec la famille de la petite Aïssatou Ba Cissé, ne compte pas laisser l’avenir de l’enfant sabordé par l’irresponsabilité.

 “Nous ne lésinerons sur aucun moyen pour que la justice soit rendue à la petite Aïssatou Ba Cissé aujourd’hui clouée au lit, un pied amputé et privée d’école depuis le drame“, lit-on dans le document. Ainsi, le FRAPP lance un appel à tous ceux qui sont épris de justice et qui pensent comme nous que justice doit être rendue à Aïssatou.

Pour rappel, en 18 décembre 2018, un véhicule de la mairie immatriculé AD avec à son bord, une surcharge de militants du maire Abdoulaye Thimbo a quitté la chaussée pour aller heurter violemment la petite Aïssatou Ba Cissé, âgée que 13 ans et qui revenait du collège Pikine 09 où elle est en classe de 5ème.