NETTALI.COM – Jour de vérité pour Imam Boubacar Dianko et l’élève Saër Kébé, accusés tous les deux de faits de terrorisme. C’est ce mercredi 10 avril que la chambre criminelle doit rendre les verdicts de leur procès.

En prison depuis 2013, Imam Boubacar Dianko encourt les travaux forcés à perpétuité pour les faits d’association de malfaiteurs, d’attentat à la sûreté de l’Etat et d’acte de terrorisme. Intercepté alors qu’il tentait de rallier le Nord Mali, l’accusé est suspecté d’avoir ‘’ des liaisons dangereuses avec le Mouvement pour l’unicité et le Djihad en Afrique de l’Ouest (Mujao) qui avait même séjourner chez lui.

Quant à Saër Kébé, élève en classe de Terminale au lycée Demba Diop de Mbour, lors de son arrestation en 2015, il risque cinq ans de travaux forcés. Accusés des faits d’acte de terrorisme et d’apologie au terrorisme, il a été appréhendé pour avoir publié sur la page facebook de l’Ambassade des Usa au Sénégal, un message de menace d’attentat. Le site de l’armée israélienne en a reçu tout comme la page de West democracy radio.

Les soutiens de l’accusé exigent toutefois l’acquittement de celui-ci. En effet, « le collectif de solidarité avec Saër Kébé et Mbour justice » appellent à la mobilisation, ce jour. Ils invitent ainsi la population mbouroise à « une journée morte, sans travail, sans école. »