NETTALI.COM – La Sonacos, selon son directeur général Pape Dieng, qui évoque plusieurs facteurs, n’a pas encore atteint son niveau de collecte de l’an passé.

A Diourbel, ce mardi, après l’incendie ayant causé des dégâts matériels estimés à plus 700000 F Cfa, le directeur général de la Sonacos s’est prononcé sur la présente campagne de commercialisation de l’arachide.

Pape Dieng a informé que l’objectif fixé à 180000 tonnes n’est pas encore atteint depuis l’ouverture de la campagne en décembre 2018. ’’Toutes les graines acheminées à la Sonacos ont été achetées et payées. Pour le moment, on est autour de 25 milliards ce qui équivaut à 96 000 tonnes’’, a-t-il dit.

’’On attend les graines mais il faut reconnaître que cette année, il y a eu plus d’exportation de graines que l’année dernière’’, a souligné M. Dieng, dans les colonnes de l’Agence de presse sénégalaise (Aps).

’’Maintenant, quand ceux qui gardent les graines pour les semences auront fini (…), il va y avoir encore une deuxième collecte. C’est cette deuxième collecte que nous attendons’’, a-t-il assuré, non sans évoquer un financement de la Baque islamique de dévelopement (BID) à travers sa filiale commerciale ITEFC.

“Selon lui, ce qu’il y a de particulier, c’est qu’il fallait mettre en place un système qui fonctionne pour éviter les problèmes entre la Sonacos et les OPE (Opérateurs privés stockeurs)”, rapporte encore l’Aps.

’’Dans ce type de financement, on ne vous donne pas l’argent pour acheter la graine. Vous achètez la graine et on vous rembourse donc il y a des banques relais’’, a expliqué Pape Dieng.

“Pour un bon déroulement de la commercialisation cette année, la Sonacos a collaboré avec trois banques relais ( BNDE, CNCA, BSIC) qui payent les graines”, rappelle notre source.

’’Et quand on atteint 5 milliards, on envoie les informations à l’ITFC qui aussitôt paye directement les banques relais’’, a terminé M. Dieng.