NETTALI.COM – La décision du Chef de l’Etat de supprimer le poste de Premier-ministre, n’agrée pas le professeur de droit Ngouda Mboup. Le constitutionnaliste évoque une confusion et un chamboulement de la Constitution sénégalaise.

Selon le juriste qui réagissait à iRadio, « le Président et le Premier-ministre sont en train de faire une confusion. » Soulignant que « la Constitution du Sénégal est très claire », il estime « qu’on ne peut pas venir changer et chambouler le fonctionnement des institutions de la République, de la sorte. »

Pour argumenter son propos, il indique que le Gouvernement doit être mis en place par le président de la République et il est composé du Pm et des ministres. « Le Secrétaire général du gouvernement poursuit-il, dirige le service rattaché au Pm et seconde celui-ci dans l’organisation du travail gouvernemental. »

Toujours selon analyse, Pr Mboup pense « qu’il y a un problème politique profond parce que le Chef de l’Etat a des alliés et s’il revient demain à supprimer le poste, cela change la nature du régime politique sénégalais. »

Sur les conséquences de la suppression, le constitutionnaliste soutient « qu’on risque de changer le régime politique, autrement le système politique institutionnel. »