NETTALI.COM-L’Ong Jamra, qui avait été porté sur les fonts baptismaux par le défunt député Abdou Latif Guèye, est en train de vivre de sombre jour. Elle a subi une scission qui vient d’être actée.

«Considérant qu’après avoir maintes fois (mais en vain) déploré les sorties intempestives de Bamar Guèye, qui s’attribue tantôt les fonctions de «directeur exécutif» parfois de «responsable moral» de Jamra, et qui s’autorise toujours à faire de la médisance systématique, par voie de presse, sur tout acte posé par le président exécutif de JAMRA, Imam Massamba Diop, ou son second, Mame Mactar Guéye, dont les seuls torts sont de privilégier, par-dessus tout, la farouche défense des idéaux de JAMRA, ci-dessus déclinés; Considérant que JAMRA, fidèle à la mémoire de son regretté fondateur, est plus que jamais déterminée à porter toujours plus haut le merveilleux flambeau légué par le vaillant combattant de la Foi, que fut Abdou Latif Guéye, afin qu’il ne touche jamais terre;Considérant, par conséquent, que Bamar Guéye, multirécidiviste dans sa manie du dénigrement public et systématique (l’opinion peut en témoigner suffisamment) de toute action, dès lors qu’elle a été vaillamment conduite et réussie par des responsables de JAMRA autres que lui ; l’autre tort de ces derniers étant d’avoir su, contre vents et marées, restés adossés à une FOI inébranlable, et d’avoir constamment en bandoulière une abnégation sans faille et une ferme volonté de contribuer à juguler la propagation des contre-valeurs, qui ternissent les bases de nos valeurs religieuses ; et de s’être toujours dressé contre la banalisation de toutes formes de déviances, qui ont déjà suffisamment porté de sérieux préjudices à de larges frange de la couche la plus fragile de notre société, la jeunesse; considérant que les incompréhensibles et inadmissibles actions fractionnistes à répétition de Bamar Guèye ne pouvant perdurer éternellement, au risque de ternir l’image JAMRA et de semer durablement le trouble et la confusion dans les esprits», l’imam Massamba Diop et Mame Makhtar Guèye annoncent que la rupture est désormais consommée avec le directeur exécutif Bamar Guéye, «en raison de son incorrigible et persistante tendance à considérer JAMRA comme un héritage familial personnel».

Ils invitent, par conséquent, les professionnels des médias, ainsi que tous leurs partenaires traditionnels de combat, «à bien vouloir noter que, suite à cette inéluctable séparation à l’amiable, qui nous a semblé la seule option viable pour sauvegarder intact l’héritage du regretté Abdou Latif Guèye, Imam Massamba Diop assure désormais, dans la stricte continuité de la mission dont il s’est toujours dignement acquitté, la fonction de Président exécutif de la nouvelle branche, portée sur les fonts baptismaux ce mercredi 06 février 2019, à l’issue de cette scission salutaire, et dénommée “ORGANISATION ISLAMIQUE NON-GOUVERNEMENTALE JAMRA” (dont le nouveau siège provisoire ainsi que la nouvelle adresse postale sont spécifiés in fine).

La fonction de vice-président, en charge de la Communication, continuera à être assumée par Mame Mactar Guéye. Et Imam Moustapha Diop, cumulativement à sa charge de Coordonnateur nationale de «l’Observatoire de veille et de défense des valeurs culturelles et religieuses, MBAÑ GACCE» (une coalition de 25 associations culturelles et religieuses), continuera d’assurer la mission qui lui toujours été dévolue à JAMRA, de Chargé des relations avec les organisations externes. Pendant que Mouhamadou Moustapha Sy assumera, comme de coutume, la charge de Trésorier national de JAMRA.