NETTALI.COM – Si le colonel Kébé et membre de Rewmi n’a pas été placé sous mandat de dépôt, ce n’est pas parce qu’il a plaidé coupable. Sa posture a été plutôt le contraire.

Si le colonel à la retraite n’a pas été placé sous mandat de dépôt, c’est d’après nos sources, parce qu’il aurait présenté ses excuses, non sans expliquer la raison de son post.

Le Colonel s’est défendu et a contesté les faits qui lui sont reprochés face au doyen des Juges, Samba Sall qui l’a mis en liberté, après l’avoir inculpé sur la base de l’article 95 du Code pénal. S’expliquant sur son post, nous apprend on, il a expliqué aux enquêteurs de la Section de recherches de la gendarmerie n’avoir jamais pas voulu appeler à l’insurrection, ni à des troubles, encore moins à une révolte au sens pénal du terme. Tout au plus, aurait-il fait remarquer, toujours d’après nos sources, que le terme « révolte populaire » était juste utilisé pour  inciter les Sénégalais à aller voter massivement. Il aurait d’ailleurs fait savoir que ce post en question datait de la période qui a précédé l’élection et non après.

A noter que le chargé de la défense du parti Rewmi a été cueilli chez lui  à Saint-Louis, le dimanche 2 mars.  Son post disait ceci : « Sénégalais debout ! Une riposte énergique du peuple s’impose. Face à ce qui apparaît comme un hold-up électoral que veulent nous imposer les valets de Macron, une seule attitude, la révolte populaire.

Nous ferons comprendre à la France que le Sénégal n’est pas un pays banania, et au pouvoir, que la confiscation de la volonté populaire ne sera pas acceptée ».