NETTALI.COM – Ce vendredi 1er Mars, Ousmane Sonko s’est adressé aux sénégalais et c’était pour faire un bilan du processus électoral. Il n’a pas manqué d’évoquer « un triomphe sans gloire » faisant allusion à la victoire de Macky Sall au 1er

C’est un Ousmane imperturbable et serein qui a commencé par dénoncer « un scrutin piégé en amont du processus électoral’’. Il a à cet effet, relevé « plusieurs entraves dans le dispositif électoral et des tentatives de détourner les citoyens de ce moment décisif ».

Recensant les anomalies du processus électoral, il citera entre autres, la création illégale de bureaux de vote, un gonflement artificiel de la population électorale sans oublier le déplacement du nombre d’électeurs par bureau. Des actes qui selon lui, traduit une usurpation du droit de vote des citoyens, avec pour objectif d’élire Macky Sall au 1er tour.

Pour le leader de Pastef, « Le triomphe restera sans gloire pour le vainqueur ». Il ne manquera d’ailleurs pas de le souligner avant de sonner la mobilisation : « la démocratie, à ses yeux, en a pris un coup. Il faut le regretter et se tenir prêt. Il est urgent que toutes les forces démocratiques du pays s’attèlent à exiger et obtenir les réformes indispensables pour consolider la démocratie dans l’intérêt exclusif du Sénégal ». 

« je ne les décevrai pas »

Pour le benjamin des candidats de l’élection présidentielle qui attribue en grande partie, son score, à la mobilisation, il a salué la détermination de ceux-ci : « Parfois, jusqu’à des heures indues, notre convoi a été accueilli par des milliers de Sénégalais assoiffés de changement. De Dakar à Bignona, de Thiès à Matam, de Dagana à Kédougou, nous avons entendu battre le cœur du peuple sénégalais. Une mobilisation qui booste son envie de voir ce peuple « sortir de la précarité qui explique tous mes combats, tous mes sacrifices ». Il ne manquera d’ailleurs pas d’adresser des remerciements aux Sénégalais d’ici et de la diaspora.

Dans le département de Ziguinchor où il a été le vainqueur, celui-ci s’est dit ému face l’affection et au dévouement des jeunes. Une catégorie de la population qui, selon lui, a donné son temps et parfois ses moyens financiers pour le bon déroulement de la campagne, ajoutant qu’ « ils ont été les vrais acteurs de cette campagne »

Ousmane Sonko a eu aussi des mots pour les femmes, qui selon lui, constituent un pilier pour lequel il compte se battre. Il appelle ainsi tout un chacun à ne pas se décourager et  « relever la tête », même s’il comprend leur déception. « Nous devons tous être fiers de ce que nous avons accompli ensemble. Nous devons être fiers d’un bond exceptionnel et inédit réalisé entre les élections législatives de 2017 et le scrutin de février 2019. Je vous demande de garder foi en notre cause. L’avenir, c’est maintenant’’.

Ousmane Sonko entend ainsi être à la hauteur des attentes de toux ceux qui se sont mobilisé pour une victoire de sa coalition. « Je ne les décevrai pas », a-t-il fait savoir.