NETTALI.COM – Le sélectionneur des Elé­phants de Côte d’Ivoire, Patrice Beaumelle, est monté au créneau pour dénoncer l’attitude de la Fifa à l’égard de son portier Sylvain Gbohouo accusé de dopage. Pour le technicien français, c’est «inhumain» le comportement de l’instance mondiale du football vis-à-vis du portier des Eléphants.

 » Sylvain Gbohouo a fait sa plaidoirie devant la Fifa le 5 janvier pendant que nous étions encore à Djeddah. Nous devions avoir une réponse dans les heures qui suivaient. Mais aujourd’hui nous n’avons toujours pas de retour de la Fifa, et je dirais que c’est inhumain de faire patienter un joueur qui à 2 ou 3 jours d’une compétition majeure en Afrique n’est toujours pas situé sur son sort« , s’est indigné Patrice Beaumelle.

Selon le sélectionneur des Eléphants, cette situation a un impact négatif sur le joueur.
« Sylvain Gbohouo est dans un hôtel à côté du nôtre. Il ne peut pas rester ici avec l’ensemble de l’équipe et du staff tant qu’on n’a pas de retour de la Fifa, sinon, c’est l’équipe qui sera pénalisée. Il ne peut pas s’entraîner avec le groupe sur Douala, donc il s’entraîne en dehors des créneaux d’entraînements du groupe. Il a du mal à dormir, il a perdu du poids, c’est très difficile« , a révélé le technicien français.

Les coéquipiers de Sylvain Gbohouo et le staff technique espèrent une décision imminente de la Fifa, autorisant le portier numéro 1 des Eléphants à prendre part à la compétition.

 » On attend la décision de la Fifa en espérant qu’elle soit positive pour nous tous. Pour lui d’abord afin qu’il puisse enfin se préparer à débuter cette compétition. C’est très important pour le groupe, pour la Nation, pour le mail­lot » , a conclu Patrice Beau­melle.

A rappeler que la Côte d’Ivoire entre en lice ce mercredi 12 janvier face à la Guinée Équatoriale, à Douala.

Avec Le Quotidien