NETTALI.COM – Sans surprise, Giannis Antetokounmpo a été désigné MVP de la saison. L’ailier grec de 24 ans des Bucks de Milwaukee devient seulement le deuxième joueur européen à recevoir ce prestigieux prix après l’Allemand Dirk Nowitzki en 2007. Le Nigérian d’origine était en concurrence avec James Harden et Paul George.

Les exploits individuels de James Harden n’auront pas suffi, Giannis Antetokounmpo a logiquement été élu MVP 2019 lors de la soirée des NBA Awards. Troisième MVP le plus jeune de ses quarante dernières années à seulement 24 ans, la star des Bucks est aussi le deuxième Européen à être récompensé après l’Allemand Dirk Nowitzki en 2007.

Le Grec (941 points) s’impose avec une confortable avance puisqu’il a reçu 78 des 100 « première place » possibles, laissant le reste à James Harden (776 points). En troisième position, Paul George (356), tandis que Nikola Jokic (212) termine 4e du scrutin, suivi de Stephen Curry (175). LeBron James n’a reçu qu’un point. Tout comme Rudy Gobert qui apparait pour la première fois dans les votes du MVP !

« MVP, ce n’est pas une question de stats et de chiffres » a réagi, en larmes, le Grec sur la scène en recevant sa récompense. « Il s’agit juste de gagner et d’aller sur le terrain pour donner le maximum pour gagner. Je pense que c’est ce que nous avons réalisé en tant qu’équipe », ajoute-t-il.

« Maman, tu es ma héroïne »

Mais de son discours, on retiendra surtout son hommage à son père, décédé en 2017, sa mère et ses frères qu’ils considèrent comme des « modèles ».

« Je veux remercier mon père, et bien sûr, il n’est pas là avec moi… Mais il y a deux ans, j’avais en tête de devenir le meilleur joueur de la NBA, de faire le maximum pour mon équipe, et de gagner le titre de MVP. A chaque fois que j’entre sur un terrain, je pense à mon père, ça me motive et ça me force à me donner à fond même quand mon corps me fait mal. Ma mère est mon héroïne. Quand on est enfant, on ne voit pas l’avenir. Si vous avez de bons parents, ils voient l’avenir pour vous. Elle a toujours vu l’avenir en nous, et elle a toujours cru en nous. Elle est la fondation de la famille. Maman, tu es ma vraie héroïne »,  dit le joueur qui a rejoint la NBA en 2013.

Avec 27.7 points, 12.5 rebonds et 5.9 passes, Giannis Antetokounmpo a tout simplement réalisé l’une des saisons les plus complètes de l’histoire et il faut remonter au Shaq en 2000 pour trouver trace d’un joueur à plus de 25 points et 10 rebonds de moyenne dans une équipe leader de la NBA.

Parmi les autres récompenses de la soirée, on peut noter le sacre de Rudy Gobert. Le Français a été élu meilleur défenseur de la Ligue. Et le trophée du Rookie de l’année ( joueur qui dispute sa première année en NBA) revient à Luka Doncic. Le slovène de Dallas a reçu 98 premières places sur 100 possibles lors des votes. James Harden se console avec le titre de meilleur marqueur de la saison. La fine gâchette des Rockets affiche 36,1 points de moyenne par match.