NETTALI.COM  – Moustapha Guirassy ne sera pas candidat aux élections locales de 2022. La liste de Yewwi askan wi qu’il devait conduire à Kédougou a été définitivement écartée par la Cour suprême. Et l’ancien ministre ne cache pas sa peine. 

La Cour suprême a rendu son verdict mercredi sur les recours soumis à son arbitrage suite aux rejets de listes de candidatures aux prochaines locales. Si la coalition Yewwi askan wi a obtenu gain de cause à Matam, elle a, par contre, perdu dans des zones comme Pikine, Kédougou… Justement, dans cette commune, la tête de liste de Yewwi est particulièrement déçue. Moustapha Guirassy s’est adressé à ses militants après le verdict de la Cour suprême.

« Je m’adresse à vous ce soir avec beaucoup de peine parce qu’on n’a pas voulu que notre liste puisse compétir, on a voulu fausser le jeu démocratique, on a voulu nous éliminer. Et dès le début nous l’avions compris ; le jeu du préfet, le jeu de certains acteurs locaux comme au niveau national… Nous avons voulu être républicains et aller jusqu’au bout ; nous avons épuisé toutes les voies de recours« , a dit l’ancien ministre de la Communication sous le régime de Wade. Il ajoute : « Aujourd’hui, la décision de la cour de cassation confirme celle du préfet et de la cour d’appel de Dakar,  c’est-à-dire le rejet de notre liste au niveau de la commune de Kedougou. Ma peine est grande parce que le jeu démocratique est faussé. Ma peine est grande parce que les populations sont déçues. Ma peine est grande parce qu’on n’a pas permis aux populations de faire leur choix. Ma peine est grande parce qu’on veut tout simplement continuer à gouverner ce pays et cette région de la façon la plus lamentable, la plus honteuse avec des acteurs qui n’ont fait que piller les deniers et les ressources de cette région. »

Toutefois, Moustapha Guirassy dit comprendre très bien ce qui se passe. « Nous savons qui nous sommes et dans quelle région nous nous situons ; une région économiquement hautement stratégique« , souligne-t-il.