NETTALI.COM – Le variant Omicron gagne du terrain au Sénégal et prédomine nettement dans les nouvelles infections enregistrées. C’est du moins l’analyse du directeur de l’Institut de recherche en santé de surveillance épidémiologique et de formation (IRESSEF) de Diamniadio, le professeur Souleymane Mboup.

 » Le 3 décembre, sur la série de 24 échantillons positifs, nous avions trouvé 20 Delta et un Omicron et deux semaines après, sur 16 échantillons positifs, il y a eu une inversion des proportions entre les deux variants avec 11 Omicron et 5 Delta « , a expliqué ce mercredi Pr Mboup en conférence de presse bilan sur la situation de la Covid-19 au ministère de la Santé et de l’Action sociale avec d’autres membres du Comité national de gestion des épidémies du Sénégal (CNGE).

A noter que le nombre de nouvelles infections de coronavirus a fortement augmenté ces deux jours, passant de 47, dans le bulletin du mardi, à 157 dans le dernier, publié mercredi par le ministère de la Santé.

Supplantant déjà  » largement le variant delta « , le variant Omicron très contagieux connait ainsi une  » rapide progression  » avec une augmentation des cas observés depuis le premier cas détecté, a dit Pr Mboup.

Par ailleurs, il a assuré que  » le Sénégal à travers l’institut Pasteur et l’IRESSEF dispose de toutes technologies, ce qui n’est pas fréquent dans beaucoup de nos pays pour caractériser beaucoup de virus notamment le coronavirus et en particulier déterminer les différents variants « .