NETTALI.COM – C’est un discours élogieux que le chef de l’Etat, Macky Sall, a servi à l’endroit du président turc, Recep Erdogan. Dans son discours au Troisième sommet Turquie-Afrique, le Président Macky Sall qui a témoigné du dynamisme du partenariat sénégalo-turc, soutenant que depuis près de dix (10) ans, la Turquie et le Sénégal ont considérablement intensifié leurs relations politiques et diplomatiques.

Le président Macky Sall s’est réjoui du partenariat entre le Sénégal et le secteur privé turc dans la construction des chantiers à forte intensité de main d’œuvre sénégalaise. Il a formulé des remerciements au Président Recep Tayyep Erdogan, pour son soutien constant et efficace à la coopération sénégalo-turque. «Je voudrais remercier notre hôte, le Président Recep Tayyip Erdogan, pour l’accueil chaleureux et l’hospitalité généreuse qu’il nous offre dans cette belle cité d’Istanbul, carrefour historique d’échanges et de rencontres. Sept ans après notre dernier Sommet, nous sommes réunis pour resserrer nos liens et baliser la voie du futur. Aux mutations géopolitiques, sécuritaires et économiques, s’est ajoutée une crise sanitaire sans précédent. Tout cela devrait faire de notre Sommet le point de départ d’une nouvelle ère dans la relation Turquie-Afrique», a fait savoir le Président Macky Sall.

Il a appelé ainsi à travailler à établir une collaboration rénovée, résolument tournée vers un partenariat mutuellement bénéfique, plus ciblé et plus pragmatique, sur la base des complémentarités. A ce sujet, dit-il, l’évaluation conjointe de la mise en œuvre du plan 2015-2019 a pu noter quelques avancées dans la coopération institutionnelle, les échanges commerciaux, l’éducation et la formation. Les relations politiques et diplomatiques entre la Turquie et l’Afrique se sont intensifiées.

A l’endroit de ses homologues chefs d’Etat africain, il ajoute que les Etats peuvent davantage relever le niveau de leurs échanges commerciaux et l’investissement pour la réalisation conjointe de projets d’infrastructures de développement en Afrique (infrastructures routières, autoroutières, portuaires, aéroportuaires, ferroviaires, électriques, numériques et industrielles).

Macky Sall veut que la coopération soit mieux portée sur l’industrie pharmaceutique et médicale, ainsi que les chaînes de valeurs agricoles, compte tenu des risques récurrents de pénuries auxquels ces secteurs sont de plus en plus exposés.

«Voilà ce qui contribuera à hisser notre partenariat à la hauteur de nos ambitions pour le futur, surtout dans le contexte de la mise en place de la Zone de libre-échange continental africaine», dit-il.