NETTALI.COM – Les langues ne cessent de se délier sur le trafic présumé de passeports diplomatiques. Après l’arrestation de trois agents du ministère des Affaires étrangères, les enquêteurs viennent de frapper au cœur de la Présidence. A en croire la publication de ce samedi de L’Observateur, deux gendarmes, dont l’un officie au palais, ont été également arrêtés.

Arrêté dans le cadre de l’enquête relative au trafic présumé de passeports diplomatiques, l’Adjudant-chef de gendarmerie, O. Bâ, du service diplomatique du Palais a été déféré au Parquet, hier vendredi, ainsi qu’un de ses collègues. Selon L’Obs, il a été perdu par l’histoire des fausses lettres au nom d’anciens Présidents d’institution glissées dans le courrier du chef de l’Etat.

Un autre gendarme, officiant aux Affaires étrangères a, lui aussi, été alpagué par la Dic. Il a été déférés au parquet, hier vendredi, en compagnie de l’homme d’affaires Aly Ndao, qui serait aussi au cœur  du trafic.

Selon L’Obs toujours, les deux gendarmes ont été précédés à la cave du Tribunal par Limamoulaye Seck, Badara Sambou et Cheikh Samb, deux agents du ministère des Affaires étrangères et un membre de ce gang de faussaires présumés qui opéraient entre la Présidence et le siège de la Diplomatie sénégalaise.