NETTALI.COM – La malédiction du pétrole n’existe pas. C’est la conviction du président Macky Sall. Il s’agit juste pour nos pays, dit-il, de savoir bien prendre en charge les questions importantes pour mener à bien les projets pétroliers.

«Il faut assurer une exploitation équitable et apaisée des gisements transfrontaliers», a expliqué le Président Macky Sall lors de la cérémonie d’ouverture de la conférence-exposition MSGBC oil, gas and Power, donnant l’exemple de la collaboration entre le Sénégal et la Mauritanie autour du gisement gazier de Grand Tortue Ahmeyim (GTA).

«Voilà un excellent exemple de collaboration qui montre que nous pouvons réaliser ensemble, en parfaite intelligence et dans un domaine aussi complexe, en association avec un partenaire majeur (BP). Et cette association tripartite est d’autant plus appréciable que nous l’avons mise en place dans des délais extrêmement courts, plus que la moyenne habituelle mondiale. Cela veut dire qu’il n’y a ni fatalité, ni malédiction du pétrole ni concurrence ruineuse si la volonté politique existe de part et d’autres», a-t-il indiqué.

Cette première édition de la « conférence-exposition MSGBC oil, gas and Power » est organisée par le ministère du Pétrole en partenariat avec Energy Capital and Power. Elle s’est ouverte hier au Cicad et a été clôturée ce vendredi.