NETTALI.COM – Cheikh Yérim Seck révèle qu’il y a eu des manœuvres souterraines pour faire de Khalifa Sall le Premier ministre de Macky Sall. Il met dans le coup Bougane Gueye Dani qui aurait joué un rôle pour un rapprochement entre le chef de l’Etat et l’ex-maire de Dakar. Ce que le patron du groupe D-Médias a immédiatement démenti.

Invité à l’émission Jakaarlo, hier vendredi, sur Tfm, le journaliste Cheikh Yérim Seck a révélé que, par le passé, il y a eu des manœuvres souterraines pour faire de Khalifa Sall le Premier ministre de Macky Sall. « Khalifa Sall et Macky Sall ont toujours négocié« , déclare-t-il, non sans préciser que ces négociations secrètes préexistent à l’emprisonnement de l’ancien de maire  de Dakar et se sont poursuivies après sa libération. « Ousmane Tanor et Moustapha Niasse n’avaient jamais cessé de mener la médiation entre Macky Sall et Khalifa Sall », ébruite encore Yérim Seck. Qui ajoute : « Juste après la libération de Khalifa Sall, ce dernier était avec Yakham Mbaye dans son appartement jusqu’à trois heures du matin. »

Cheikh Yérim Seck n’a pas manqué d’enfoncer Bougane Gueye Dani, ce membre de l’opposition radicale auquel il prête des rôles dans les négociations secrète entre le chef de l’Etat et l’ex-maire de Dakar. En clair, le journaliste accuse Bougane Gueye Dany d’avoir initié une médiation dans l’ombre entre Macky Sall et Khalifa Sall. Le patron de Yérimpost a même révélé qu’un grand marabout sénégalais et des membres de la communauté libano-syrienne, ont pris leur bâton de pèlerin pour un rapprochement entre les deux hommes.

De Sédhiou où il est en tournée politique, Bougane Gueye Dani a réagi aux allégations de Cheikh Yérim Seck. Et c’est pour démentir catégoriquement le journaliste. « Je suis contre toute forme d’amnistie. Je trouve que ce serait un précédent dangereux de permettre aux politiciens de faire des scandales et de pouvoir se retrouver entre eux pour se blanchir, sur le dos du peuple. A ce que je sache, ni Khalifa, ni Karim, ne veulent d’une amnistie. Et même le fait de les amnistier ne va pas les blanchir, car les Sénégalais pourraient alors penser qu’ils sont quelque part coupables de ce dont on les accuse. Ce qu’ils demandent, c’est une réouverture de leur procès… », clarifie Bougane Gueye, soulignant qu’il n’existe pas « d’affinités » entre Khalifa Sall et lui.

A la question de savoir s’il est prêt à être Premier ministre de Macky Sall, le patron de presse décline et mentionne qu’il  se prépare à remplacer le chef de l’Etat en 2024. Sur ces entrefaites, Bouba Ndour presse Yérim Seck et Bougane Gueye d’éclairer la lanterne des Sénégalais sur cette affaire, mais le journaliste s’est contenté de rappeler qu’il ne saurait étaler sur la place publique ses échanges privés avec le patron de la Sen Tv, qu’il aurait connu grâce à feu Serigne Mbacké Sokhna Lô.

En définitive, Bougane Gueye Dany déclare qu’il n’a jamais échangé avec Yérim Seck sur un rôle qu’il aurait joué pour tenter de rapprocher Macky Sall et Khalifa Sall.