NETTALI.COM – La directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), Kristalina Georgieva, décerne un satisfecit à Macky Sall. Ce dernier, selon la patronne de l’institution de Bretton Woods, a mené un lobbying pour l’allocation de Droits spéciaux pour l’Afrique et le plus gros montant de l’histoire que le FMI a attribué, à savoir 650 milliards de dollars.

En visite officielle au Sénégal, pour la deuxième fois, depuis sa prise de fonction, la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), Kristalina Georgieva, a été reçue par le président de la République Macky Sall.

‘’Nous avons eu un long entretien avec la directrice du Fonds monétaire international’’, s’est félicité le président Sall, au sortir de la réunion. Sur Twitter, Mme Georgieva s’est, elle également, réjouie de l’entretien qui lui a été accordé. ‘’J’ai eu un échange très positif avec SE le Président Macky Sall sur le renforcement de l’économie sénégalaise et la gestion des risques sécuritaires régionaux, alors qu’il s’apprête à assumer la présidence de l’Union africaine en 2022’’,  précise le texte.

Selon le président Macky Sall, l’institution de Bretton Woods a développé des mécanismes pour venir en appui à la résilience de nos pays. Le FMI, souligne-t-il, a mobilisé un milliard de dollars, compte non tenu des tirages spéciaux.

Le chef de l’Eta croit savoir que cela a un impact sur le financement du plan de résilience. ‘’Le FMI est un partenaire de premier plan. Nous entretenons une relation de confiance’’, a rappelé le chef de l’Etat. ‘’Nos pays connaissent des préoccupations. Nous avons des incertitudes et devons continuer à accompagner nos populations. Les inquiétudes face à l’inflation des produits de consommation et des matières premières. Nous continuons à faire des efforts sur la question de la vaccination et voir comment l’Afrique peut accéder aux vaccins et produire la quantité dont elle a besoin’’, a déclaré, à la fin de l’audience, Macky Sall, devant la presse.

Qui plus est, a-t-il annoncé, ‘’le FMI va participer à la relance économique (du) continent (africain) pour lutter contre le chômage avec une réallocation de 100 milliards de dollars. Nous avons signé notre instrument de coordination de politique économique’’.

Mais si l’Afrique peut se réjouir du soutien conséquent du FMI, elle le doit au prochain président de l’Union africaine. ‘’Le président Macky Sall a mené un lobbying pour l’allocation de Droits spéciaux pour l’Afrique et le plus gros montant de l’histoire que le FMI a attribué, à savoir 650 milliards de dollars. Cette part attribuée à l’Afrique ne couvre pas tous ses besoins. Macky Sall a attribué une réallocation de 100 milliards de dollars des pays développés vers les pays démunis. A ce jour, la moitié de la somme visée a été obtenue avec 58 milliards’’, d’après Mme Georgieva.

La patronne du FMI a saisi l’occasion pour rappeler au Sénégal et à l’Afrique que le FMI tient aux relations qui les lient. ‘’Cette coopération, dit-ellle, est importante et elle l’est beaucoup plus en cette période d’incertitudes pour travailler ensemble et sortir de cette crise. Au FMI, nous sommes de tout cœur avec vous, avec une attention particulière. En 2020, nous avons attribué 36,5 milliards de financements à 45 pays africains. Nous devons élargir nos instruments pour lutter contre la pauvreté, créer davantage d’emplois pour la jeunesse. Vaccinez au moins de 40 % de la population d’ici la fin de l’année et 60 % en 2022. L’Afrique doit vacciner l’Afrique’’.