NETTALI.COM – La présente édition du Forum Paix et sécurité est historique. Au lendemain de la signature d’un accord entre l’Etat malien et le groupe de sécurité privée russe Wagner, de grandes puissances occidentales et des pays sahéliens vont devoir définir de nouvelles stratégies pour venir à bout du djihadisme.

Ouverture ce matin à Dakar du Forum Paix et sécurité. Le chef de l’Etat sénégalais a déjà reçu le président du Niger, Mohamed Bazoum, son homologue de la Guinée Bissau, Umaro Sissoko Emballo, Matamela Cyril Ramaphosa, président de l’Afrique du Sud, le président du Conseil européen, le Belge Charles Michel, et celui de la Commission de l’Union africaine, le Tchadien Moussa Faki Mahamat. Macky Sall leur a offert un dîner, dimanche soir.

Ce forum, qui se termine mardi 7 décembre, doit aussi recueillir la participation de grandes personnalités de pays membres de l’OTAN, en l’occurrence les ministres français Jean-Yves Le Drian et Florence Parly et trois sous-secrétaires Américains. Cela, quelques jours après la visite du secrétaire d’Etat américain à Dakar.

Organisé par l’un des leaders français de l’intelligence économique, Avisa Partners, ce barnum consacré à la paix et la sécurité sera l’occasion d’aborder les visées de l’organisation paramilitaire russe Wagner sur le continent. Le 16 novembre, les 27 Etats membres de l’Union européenne ont trouvé un consensus pour sanctionner le groupe de mercenaires dont les Occidentaux redoutent une intervention au Mali. « La menace que fait peser Wagner est importante et inquiète aussi bien à Bruxelles qu’à Washington », observe un diplomate français », dans les colonnes du site français challenges.fr, dans une publication, mercredi.