NETTALI.COM – Dans un communiqué, le Syndicat unique des enseignants du Sénégal (Sudes) apporte sa part de vérité dans l’affaire des tests organisés à l’IFE, le 8 novembre dernier.

Pour rappel,  la déléguée syndicale USB-Sudes /ESR/IFE dénonçait une volonté du recteur de s’entêter à promouvoir ses favoris au mépris des instances qu’il est censé défendre (…) A ce propos, le Sudes précise que les membres de l’USB Sudes-ESR de l’IFE s’y sont opposés pacifiquement comme la loi les y autorise.

‘’Par conséquent, ‘’les ténèbres de la manière forte’’ et la violence sont plutôt du côté des autorités universitaires qui ont choisi de faire appel à des agents de sécurité, dans un but manifeste d’intimidation. Ce dont tout syndicat digne de ce nom devrait non seulement s’inquiéter, mais qu’il devrait combattre avec la dernière énergie’’, explique le texte-t-on.

En outre, les syndicalistes ont regretté les attaques personnelles qui, estiment-ils, ‘’pour des raisons inavouables, sont dirigées de façon systématique et acharnée contre l’un des membres de l’USB SudesESR de l’IFE, à un niveau très bas auquel nous ne voulons pas nous abaisser. Il nous suffit de rappeler que ce dernier ne peut en aucun cas être directeur de l’IFE en l’état actuel du texte tel que le stipule l’article 4 du décret cité plus haut et dont il réclame lui-même l’application. Nous attendons plus de hauteur de la part de ceux qui restent des collègues et qu’ils répondent sur le fond plutôt que de tenter de divertir l’opinion’’.