NETTALI – COM – En Conseil des ministres, mercredi  3 novembre, le président Macky Sall a insisté sur l’accélération de la campagne de vaccination contre le Covid-19, non sans formuler d’autres recommandations relatives à la santé publique.

Sur le maintien de la veille sanitaire contre la Covid-19 et le renforcement de la prise en charge des malades du cancer, le Président de la République apprécie, encore une fois, « les efforts financiers et logistiques importants consentis par l’Etat, de même que l’engagement des personnels de santé, afin d’accentuer la riposte anti Covid-19, sur l’ensemble du territoire national »

Le Chef de l’Etat demande, dès lors, au Ministre de la Santé et de l’Action sociale, de réactiver et intensifier la campagne de vaccination, y compris dans les établissements scolaires et universitaires, en examinant, en rapport avec le Comité national de Gestion des Epidémies (CNGE), les modalités d’instauration d’un pass sanitaire pour l’accès aux lieux publics.

Par ailleurs, le Président de la République se félicite du lancement, le 30 octobre 2021, des travaux du Centre national d’Oncologie, une structure de référence, pour renforcer les soins et la recherche contre le cancer.

Le Chef de l’Etat demande au Gouvernement, de déployer une stratégie soutenue de prise en charge adéquate des malades du cancer, en veillant notamment à l’accessibilité et à la gratuité, à partir de janvier 2022, des intrants requis dans la chimiothérapie des cancers féminins.

Dans le même élan, le Président de la République a décidé d’allouer une dotation budgétaire exceptionnelle de deux (2) milliards de FCFA pour renforcer l’exécution du Plan national de Lutte contre le SIDA, en termes d’achats d’anti- rétroviraux, d’amélioration de la prise en charge globale des personnes vivant avec le VIH et de soutien aux structures publiques et associations mobilisées.