NETTALI.COM – Abdoulaye Baldé se sent “trahi” par Macky Sall qui a décidé d’investir des candidats autres que lui pour les locales de janvier 2022. L’actuel maire de Ziguinchor, aux dernières nouvelles, n’exclut pas de s’allier avec Pastef.

Après que Macky Sall lui aurait préféré le duo Seydou Sané-Benoit Sambou, Abdoulaye Baldé va-t-il s’allier avec PASTEF ?
En tout cas, selon les révélations de L’Observateur, juste après sa conférence de presse au cours de laquelle il a traité Macky Sall de “traître”, le président de l’UCS a rencontré des responsables de PASTEF.

L’Observateur relève que le maire de Ziguinchor affirme que ce qui importe pour lui, c’est le développement de la Casamance.
La même source de rapporter que “Baldé et Sonko n’ont jamais cessé de se parler et il n’y a jamais eu d’animosité entre les deux hommes”. “Même s’ils ont des ambitions nationales, ils ont en commun cet amour inconditionnel de Ziguinchor”, rapporte la source de L’OBS.

A la question de savoir s’il pourrait être dans une même coalition que le Pastef d’Ousmane Sonko, le maire de Ziguinchor répondait ceci, hier, lors de sa rencontre avec les journalistes : “Je n’écarte aucune éventualité. J’ai repris ma liberté et je n’écarte aucune piste. Nous allons voir ce qui est bon pour notre région, pour le Sénégal.” Et Baldé ne veut surtout pas faire dans la langue de bois. “Macky Sall nous a trahis“, dit-il. “C’est trahison. Je ne demandais pas à être récompensé, mais je m’attendais à une reconnaissance. J’assume mes responsabilités et je reprends ma liberté“, peste-t-il. Avant de poursuivre : “Il n’y a jamais eu de mariage avec Benno Bokk Yakaar. Chacun va de son côté. On ne peut pas parler de divorce parce que ce mariage n’a jamais existé.