NETTALI.COM – L’avocat de Aïda Diallo défend mordicus la thèse de la tentative d’assassinat, prenant le contrepied de la gendarmerie qui évoque une banale histoire de vol. Qui croire ?

L’incident qui eut lieu, à la veille du Mawlid, chez Sokhna Aida Diallo, n’aurait pas livré tous ses secrets. Me Cheikh Koureïssi Ba, avocat de la veuve de Cheikh Béthio Thioune, soutient toujours la thèse de la tentative d’assassinat.

« La résidence Cofel de Sokhna Aïda Diallo, sise à Médinatoul Salam (Mbour), a failli être le théâtre d’un drame sans précédent dans la nuit du dimanche 17 au lundi 18 avec la descente un peu avant l’aube d’un véritable escadron de la mort venu visiblement pour attenter à la vie de la maîtresse des lieux. Composé d’une quinzaine de membres armés jusqu’aux dents, portant des armes de poing et des fusils à pompes, très calmes, disciplinés et apparemment bien entraînés, les éléments du commando ont escaladé le mur d’enceinte dans la pure tradition des ninjas pour fondre sur les jeunes vigiles en faction à l’intérieur de la maison et les neutraliser en quelques poignées de secondes. Bien que solidement ligotés et bâillonnés, les courageux vigiles, disciples inconditionnels du Cheikh, ont tenu bon en refusant de céder aux sévices pour confirmer la présence sur les lieux de SOKHNA AÏDA SALIOU DIALLO qui était visiblement la cible de l’opération », déclare la robe noire.

« Fort heureusement le plan a foiré sur un détail bénéfique : un des jeunes avait pu s’éloigner momentanément du poste de garde pour s’approvisionner en café vers la piscine située de l’autre côté de la résidence où les dames, sous la houlette de la maîtresse des lieux, s’activaient en ces dernières heures d’avant-Gamou à la mise en place des convives du soir, relate-t-il,  sur la foi de la version des faits de sa cliente ».