NETTALI.COM – Un cadre de concertation a été mis sur pied, aujourd’hui, par des associations de consommateurs et l’Unacois Yessal. Lors de cette rencontre, ils ont invité les commerçants à avoir un comportement responsable.

Face à la flambée des prix des denrées alimentaires au Sénégal, l’Etat a pris des mesures pour rappeler les commerçants à l’ordre. Il n’empêche que des commerçants ont été convoqués pour violation de l’arrêté du ministre. Ainsi, ils ont reçu des amendes estimées à plus de 27 millions F Cfa.

S’exprimant ce vendredi, lors de la réception par l’Unacois Yessal, d’associations de défense des consommateurs, Me Massokhna Kane a déploré le comportement déviant de certains commerçants. « S’il y a eu des amendes, c’est parce qu’il y a eu quelques déviances. Nous ne cautionnons pas les comportements déviants, les fraudes ou les rétentions de stocks », fustige le président de Sos consommateurs.

Pour sa part, Alla Dieng, directeur exécutif Unacois Yessal parlant de la flambée des prix a expliqué : « c’est certes la conjoncture nationale et internationale mais c’est d’abord l’Etat. Puisque notre Etat ne vit que d’impôt. Et trop d’impôt tue l’impôt. Un commerçant peut tout faire sauf vendre à perte. Si l’on lui impose un impôt, il répercute ça sur le prix et ça revient sur le dos des consommateurs », prévient-il.

Par ailleurs, Me Massokhna Kane a  expliqué qu’ils sont parvenus à la conclusion de mettre en place une structure de concertation régulière pour pouvoir échanger sur les problèmes liés à la consommation, à la production et la vente des biens que nous consommons. « Les responsables de l’Unacois Yessal nous ont reçu et nous avons échangé avec eux pour jeter les bases d’une coopération entre nos organisations consommatrices et leur organisation productrice de biens et services. C’est une union des commerçants, importateurs et investisseurs du Sénégal », a dit le consumériste.

Avant de poursuivre : « nous avons pris l’engagement de les rencontrer à chaque fois qu’il y a des tensions sur le marché et ensemble pouvoir faire des recommandations à l’Etat qui doit être le régulateur du marché »