NETTALI.COM – De mémoire de juge, jamais une audition n’avait provoqué autant d’émotion que celle de Kilifeu. Pour preuve, « Le Témoin » quotidien a appris avec tristesse que Landing Mbissane Seck alias Kilifeu a craqué avant de fondre en larmes dès les premières questions du juge. Il est vrai, notre rappeur a courageusement contesté les infractions qui lui sont imputées.

Mieux, selon la même source,  il s’est très bien défendu avec forces détails pour justifier ce qu’il qualifie d’arrestation arbitraire. Justement, c’est là où il a pleuré dès lors que son emprisonnement aurait provoqué des dégâts collatéraux au sein de sa famille «car depuis mon arrestation, ma fille mineure refuse de s’alimenter correctement…», a déclaré Kilifeu devant le juge d’instruction.