NETTALI.COM – Les Finances publiques subissent les conséquences d’une orientation à la hausse de la masse salariale de l’Etat, de l’ordre de 30,59 milliards.

Au second semestre de l’année en cours, il a été noté une augmentation de 30,59 milliards de francs CFA sur la masse salariale.

«Les dépenses de personnel exécutées au 30 juin 2021, s’élèvent à hauteur de 440,22 milliards F CFA, soit 48,6 % des crédits ouverts par la loi de finances», renseigne le ministère des Finances n des termes repris par  Igfm.

En moyenne, rapporte la même source, «2,7 millions de francs ont été dépensés pour chaque employé, durant les 6 mois. Soit 464 000 F CFA par mois».

Une augmentation de 7,5 %, comparée à la même période en 2020. Soit une augmentation de 30,59 milliards de francs CFA.

Selon les services de Abdoulaye Daouda Diallo, cette hausse s’explique naturellement par l’augmentation des effectifs de la Fonction publique qui sont passés de 150 688 à 158 074 agents. Mais aussi aux indemnités forfaitaires accordées à certains agents et de la mise en œuvre des engagements de l’Etat vis-à-vis des organisations syndicales, notamment le G7 dont l’incidence est évaluée à 41,2 milliards de francs CFA, indique Igfm.

Une situation qui ira crescendo avec les nouveaux recrutements à la police (3 000 agents), à la gendarmerie (3 000 agents) et dans le secteur de l’éducation, avec le recrutement de 5 000 enseignants.