NETTALI.COM – Mamadou Lamine Diallo s’intéresse à la malédiction des ressources naturelles qui mine les économies africaines et dénonce les méthodes de calcul dces indicateurs de l’économie d’institutions comme l’Ansd et la Banque Mondiale. La démarche de l’économiste Moubarack Lô a été condamnée aussi par le leader de Tekki.  

Dans son 270e Questeki de ce mardi, le député et membre du Congrès de la renaissance démocratique (Crd) a abordé plusieurs questions.

Il dénonce les méthodes de calcul des indicateurs de l’économie. « L’ANSD de Macky Sall a publié ses chiffres sur la pauvreté, en se démarquant de la méthodologie de la Banque mondiale. Il en ressort que la Région de Sédhiou est la plus pauvre du Sénégal », fustige-t-il.

Ainsi, propose le leader de Tekki : « J’ai attiré l’attention sur le pillage des forêts de la région, encouragé par le régime BBY et ses élus politiques. Si on avait intégré les milliards de FCFA volés aux populations de Sédhiou par les prédateurs de toutes sortes au Sénégal, en Gambie et en Chine, le revenu monétaire par habitant serait plus élevé”.

Il égratigne Moubarack Lô à qui il demande de « faire le calcul approprié au lieu d’utiliser les ressources publiques pour jouer au magicien avec des ratios sur la qualité de vie qu’aucun comité scientifique n’a validés ».

Pour finir, Mamadou Lamine Diallo bat en brèche l’indicateur Doing business de la Banque mondiale car soutenant qu’il ne pouvait être un indicateur avancé de l’investissement direct étranger. « C’est heureux que la Banque mondiale ait accepté de retirer cet indicateur. Elle fait preuve d’humilité  propre à l’esprit scientifique. Ce qui manque aux prédateurs de BBY », souligne-t-il.