NETTALI.COM – Hier, dans un communiqué, l’Assemblée nationale a expliqué que, dans l’affaire des députés cités dans un trafic présumé de passeports diplomatiques, elle remplira toutes ses missions ‘’lorsque toutes les conditions prévues par la Loi seront réunies’’. Parallèlement, le ministre de la Justice a exprimé le même souhait. Toutefois, le collectif Noo lank n’accorde aucun crédit à leurs dires.

 Dans un texte qui nous est parvenu jeudi, le collectif Noo lank doute de la bonne foi de la majorité à aller jusqu’au bout de cette affaire dite des passeports diplomatiques, impliquant des députés de Benno bok yakaar.

« Alors que les sénégalais attendent l’expression claire et nette d’une prise de responsabilité de ces hautes autorités et l’affirmation d’une volonté de poursuivre tous les crimes graves d’où qu’ils viennent et ainsi rassurer les sénégalais qu’ils vivent dans un État digne de ce nom, ces deux grands responsables ont préféré par communiqué, donner un récital de procédures et règlements qui encadrent les enquêtes et affaires judiciaires. Peut-être auraient-ils mieux fait de se taire, si c’est pour faire semblant de parler pour ne rien dire », écrit-on dans le document, non sans préciser : « Dans leurs rôles respectifs de chefs des deux institutions impliquées dans le traitement des affaires en question (trafic de faux billets et trafic de passeports diplomatiques), les sénégalais ne cherchent certainement pas à ce qu’ils viennent comme des professeurs, leur disséquer les voies et procédures générales de poursuite pour arrêter des criminels. Pas lorsque le doute est dépassé et qu’ils savent que les crimes sont graves et réels et les coupables identifiés ».

Le communiqué de poursuivre : « Comme chef des représentants du peuple et chef du département de la justice, leurs discours et postures devraient être de se faire l’écho du peuple qu’ils prétendent représenter et servir, en condamnant, comme eux, tous les actes répréhensibles qui détruisent l’image et la crédibilité des acteurs publics et surtout trahissent la confiance des citoyens envers les institutions de la république, les signes monétaires et les titres officiels émis par l’Etat. Au moins, ils défendraient ainsi les institutions qu’ils dirigent ».

« Rien dans leurs communiqués n’exprime une quelconque réprobation des actes concernés. Rien dans leurs communiqués ne montre qu’ils ont entendu les sénégalais et compris les sénégalais. Rien dans leur communiqués ne montre qu’ils sont déterminés et prêts à se battre pour que la justice triomphe et que la république soit défendue, puisque tel est leur rôle », déduit encore le texte, soulignant : « Bien sûr, nul ne s’attend à ce qu’ils accusent ou déclarent coupables les personnes incriminées. Mais, ils devraient au moins élever la voix, s’offusquer de telles affaires graves que sont le trafic de faux billets et de passeports diplomatiques et exiger leur résolution rapide pour éclairer ces affaires en respect de l’émoi et les interrogations des sénégalais dans leur très grande majorité.

En ne le faisant pas, ils contribuent à fragiliser l’Etat et font penser que ces affaires sont celles du président Macky Sall dont ils attendent qu’ils lèvent le petit doigt pour indiquer la direction du vent ».

Ainsi, conclut Noo lank : « Triste république que celle sous la direction d’un homme de peu de vertus et ses ouailles sans épaisseur qui n’oseront jamais sauter plus haut que ses chaussures. Le Sénégal mérite mieux ».