NETTALI.COM – Les dirigeants d’Afrique de l’Ouest ont annoncé jeudi des sanctions ciblées contre les auteurs du coup d’Etat en Guinée et appelé à des élections au plus tard dans six mois, réclamant une transition “très courte”.

Les 15 chefs des Etats membres de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cédéao), réunis toute la journée à Accra pour décider de leur réponse au putsch contre Alpha Condé le 5 septembre, “ont insisté pour que la transition (militaire) soit très courte”, à déclaré à la presse le président de la Commission de la Cédéao, Jean Claude Kassi Brou.

“La transistion ne devrait pas durer plus de six mois. Dans six mois, il faudrait organiser des élections”, a-t-il précisé.

La Cédéao a également décidé de geler les avoirs financiers des nouveaux dirigeants du pays et des membres de leurs familles, et de leur imposer des interdictions de voyager.

Avec AFP