NETTALI.COM – Invité de l’émission Grand Jury de ce dimanche 12 septembre, le colonel de gendarmerie à la retraite, Abdoulaye Aziz Ndao, s’est dit “surpris” du coup d’Etat en Guinée qui a renversé le président Alpha Condé. Par ailleurs, l’ancien haut-commandant en second de la gendarmerie nationale sénégalaise n’a pas apprécié la nomination du légionnaire Doumbouya à la tête des forces spéciales.

Oui, oui ! Je suis surpris par ce coup d’Etat, parce que la Guinée est un pays qui a connu beaucoup de coups d’Etat“, a fait savoir le colonel Abdoulaye Aziz Ndao.

A l’en croire, ce nouveau coup d’État en terre guinéenne n’est pas si étonnant que ça.

Je pensais qu’Alpha Condé, qui a été le premier président démocratiquement élu de la Guinée, aurait pu mettre en place tout un système qui aurait permis peut-être de ne pas en arriver-là. C’est surprenant que ça arrive, mais en même temps, ce n’est pas surprenant, parce qu’une armée se bâtit sur des règles très claires et très précises. L’armée c’est des lois et règlements“, précise l’invité du Grand Jury.

Pour l’ancien haut-commandant en second de la gendarmerie nationale sénégalaise la nomination du légionnaire Mamady Doumbouya à la tête des forces spéciales est incompréhensible.

” Je ne comprends pas, dans une armée régulière, qu’on vienne et qu’on nomme des gens comme ça. Ce n’est pas possible !”, a pesté le colonel Abdoulaye Aziz Ndao qui était attaché de défense et de sécurité intérieure en République de Guinée, de 2003 à 2005.