NETTALI.COM – Barthélemy Dias réagit à la présence de supposés éléments de la Direction de surveillance territoriale devant son  domicile. Pour le maire de Mermoz-Sacré cœur, il s’agit d’une “intimidation qui ne passera pas“.

Des éléments de la Direction de surveillance territoriale (Dst) ont été aperçus devant le domicile de Barthélemy Dias et aux abords de son champ. Mais ces derniers n’empêchent pas au maire de Mermoz Sacré Cœur de dormir ou de vaquer à ses occupations. Pour lui, tout cela n’est que de l’acharnement du régime en place contre sa personne. Mais, à l’en croire, c’est peine perdue. “C’est de l’intimidation qui ne passera pas“, a déclaré Barthélémy Diaz, invité du “Jury du dimanche” sur Iradio.

Selon lui,  cette intimidation a débuté depuis quelques mois. “Le pouvoir a décidé, à la veille des élections, d’envoyer des corps de contrôle à la mairie de Mermoz Sacré Cœur.  Ce qui est tout à fait normal. C’est une gestion publique. Le moment choisi est malheureusement suspicieux. Parce que l’on m’amène la Cour des Comptes et même pas un mois plus tard, on me ramène l’Armp pour regarder des marchés. Ils peuvent continuer avec l’Ige. Ce n’est pas gênant. Mais quand vous avez pratiqué ce régime, avec ce qu’ils appellent la reddition des comptes qui, en réalité, est un règlement de comptes masqué, vous avez de quoi vous mettre en garde”, a-t-il expliqué. L’édile dit avoir alerté la police et la gendarmerie parce que ce n’est pas la première fois que ces éléments se signalent devant chez lui.

A l’en croire, les mêmes hommes ont failli lui jouer un tour en 2019. “Au lendemain de l’élection présidentielle, un agent de la Dst s’est infiltré dans mon quartier et s’est introduit dans mon véhicule. Ce qu’il cherchait à mettre dans mon véhicule, ils le savent je sais : ce sont des armes et de la drogue. L’objectif recherché est d’anéantir Barthélemy Dias”, avertit-il. Pour lui, ils peuvent continuer à le surveiller. Mais, prévient-il, “qu’ils ne tâchent plus à s’approcher ni de mon domicile ou de mon véhicule. S’ils le refont, je vais considérer que c’est du banditisme d’Etat et je serais obligé de réagir”.

Par ailleurs, Barthélemy Dias a confirmé qu’il est candidat à la mairie de Dakar. Il l’a dit avec conviction, force et sérieux. “Il se peut que d’autres personnes nourrissent des ambitions pour la mairie de Dakar. C’est leur droit. Mais moi, au moins j’ai eu l’honnêteté intellectuelle de dire où je devais le dire en y mettant des formes“, soutient-il. A la question de savoir quelle serait son attitude si Soham El Wardini est choisie, il répond : “Si elle peut assurer qu’elle peut faire gagner la coalition Dakar, ce n’est pas grave.”