NETTALI.COM – La junte à la tête de la Guinée Conakry depuis hier a rencontré ce lundi, 6 septembre 2021, les anciens dirigeants du pays : les membres du gouvernement et les présidents des institutions républicaines. Dans son discours tenu à cette occasion, le président du Comité National du Rassemblement et du Développement (CNRD), le colonel Mamady Doumbouya, jusque-là commandant du Groupement des Forces spéciales, a annoncé les nouvelles décisions.

Ces décisions concernent l’interdiction de voyager imposée aux anciens dirigeants, la levée du couvre-feu dans les zones minières pour permettre la continuité des activités d’exploitation des mines, mais aussi la formation prochaine d’un gouvernement d’union nationale qui va diriger la transition, dont la durée n’est pas encore déterminée.

Nettali propose ci-dessous le discours du nouvel homme fort de Conakry :

« On ne fera pas de cours d’histoire aujourd’hui. Mais, je vais juste rappeler que le peuple a souffert du comportement peu honorable de ceux qu’on appelle ses élites. Nous nous sommes retrouvés dans une situation d’injustice. Le clientélisme, le népotisme, la privatisation des libertés individuelles et collectives étaient monnaie courante. Le mal le plus profond aujourd’hui est là méfiance des citoyens observée en vers les autres. Les politiques ont fragilisé le tissu social.

Pour éviter que le pays ne tombe dans le gouffre, nous, Comité national de rassemblement et de développement, avons pris nos responsabilités comme tout soldat républicain.

Nous voulons placer la transition qui s’ouvre sous le signe de l’espérance et d’une Guinée nouvelle, réconciliée avec elle-même, avec tous les fils du pays. Cela sera possible avec la collaboration et l’aide de tous. A la fin de cette phase transitoire, nous pourrons ensemble, bien sûr, mettre en place les bases d’une nouvelle ère en matière de gouvernance, de sécurité et de développement économique.

Nous voulons rassurer tout le monde, ici présent, qu’il n’y aura aucun esprit de haine, ni de vengeance. Il faut dire qu’il n’y aura pas de chasse aux sorcières, mais la justice sera la boussole qui orientera chaque citoyen guinéen. Comme il a été dit dans le deuxième communiqué, les secrétaires généraux des différents départements assureront la continuité du service jusqu’à la mise en place du prochain gouvernement.

Je vais tout de même vous informer qu’un déplacement hors de nos frontières ne sera pas autorisé par la transition. Tous vos documents de voyage et vos véhicules de fonction doivent être remis au secrétariat de vos anciens départements. Une concertation sera ouverte pour définir les grandes lignes de la transition.  Ensuite, le gouvernement d’union nationale sera mis en place pour conduire la transition.

Le comité national de rassemblement et de développement sait compter sur chacun. Le comité entend rassurer les partenaires techniques et financiers de la poursuite normale des activités dans le pays. Il est demandé aux compagnies minières de poursuivre leurs activités. A cet effet, les frontières maritimes restent ouvertes pour les activités d’exploitation des produits miniers.

Le couvre-feu dans les zones minières est levé pour assurer la continuité de la production. Le comité assure les partenaires qu’il respectera toutes ses obligations liées aux conventions minières et rappelle son engagement à favoriser les investissements étrangers dans notre pays ».