NETTALI.COM – La part revenant à chaque état africain bénéficiaire des allocations du Fonds monétaire international (Fmi), communément appelées Droits de tirage spéciaux (Dts), est connue. La part du Sénégal est évaluée à 246,7 milliards de F Cfa. Le président Macky Sall a décidé d’injecter cette somme dans la lutte contre le coronavirus.

Dans la zone de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa), le géant économique, à savoir la Côte d’Ivoire, se taille la part du lion, avec une allocation de 496 milliards de francs CFA, soit 623, 4 millions de Dts. Ce qui équivaut à 884,3 millions de dollars. Il sera naturellement suivi par le Sénégal qui s’offre quelques 246,7 milliards de francs CFA, soit l’équivalent de 310 millions de ses réserves de change, correspondant à 440 millions de dollars. Il sera successivement suivi par le Mali pour 178, 8 millions de Dts.

Suivront le Togo avec 140,7 millions de Dts, le Niger pour 126 millions de Dts, le Bénin 118,7 millions de Dts et le Burkina Faso 115,4 millions de Dts. Au plan continental, l’Afrique du Sud et le Nigéria, deux géants économiques ont empoché respectivement 2,92 milliards de Dts soit (4,15 milliards de dollars) et 2,35 milliards de Dts soit (3,34 milliards de dollars). Ils seront respectivement suivis par l’Egypte pour 1,95 milliards de Dts, soit (2,77 milliards de dollars), de l’Algérie pour 1,88 milliards de Dts, soit (2,66 milliards de dollars) et de la Libye pour 1,51 milliards de Dts, soit (2,14 milliards de dollars).

A ces écarts de quotes-parts suivront des pays comme la République démocratique du Congo (1021,7 millions de Dts), la Zambie (937,6 millions de Dts), le Maroc (857,2 millions de Dts), l’Angola (709,4 millions de Dts) et le Ghana (707,3 millions de Dts). Cette importante somme d’argent qui tourne autour de 23,73 milliards de Dts, soit l’équivalant de 33,66 milliards de dollars servira pour l’ensemble des pays africains bénéficiaires à financer en grande partie l’achat des vaccins contre la covid-19. Une délibération du Fmi qui pourrait véritablement donner une bouée de sauvetage pour les acquéreurs de ces allocations de l’Institution de Bretton Woods.

Pour rappel, le Fmi a tenu promesse le 23 août passé, en injectant un record de liquidité de 456,5 milliards de Droits de tirage spéciaux, équivalant à 650 milliards de dollars dans l’économie mondiale.