NETTALI.COM  – Membre fondateur de l’Alliance pour la république (Apr), Me Djibril War n’est pas du tout content du comportement des tenants du pouvoir. Il a profité de la levée du corps de Me Alioune Badara Cissé pour interpeller directement Macky Sall. 

Décédé samedi à l’hôpital Principal de Dakar, Me Alioune Badara Cissé a été inhumé ce dimanche à Touba. Un peu plus tôt, la levée du corps a eu lieu dans la sobriété en raison du contexte de pandémie de Covid-19. Membre fondateur de l’Alliance pour la république (Apr), Me Djibril War a profité de la cérémonie pour dire ses vérités à ses camarades de parti, principalement au chef de l’Etat.

C’est lui (Me Alioune Badara Cissé, ndlr) qui donnait une âme à notre parti. Il a toujours prôné l’unité. Il symbolisait la dignité, la solidarité et l’humilité“, a témoigné Me Djibril War. Qui poursuit : “Je souhaite qu’au lendemain de cette perte immense, le parti puisse retrouver ses valeurs. Alioune Badara Cissé laisse sa famille orpheline, mais c’est surtout l’Alliance pour la république (Apr) qui est orpheline. Ce que je vois actuellement dans le parti m’inquiète. Ce que je vois n’a rien à voir avec ce pour quoi on s’est battu.”

Se voulant plus précis, le directeur de l’école du parti Apr souligne : “Les valeurs de solidarité et d’ouverture de Me Alioune Badara Cissé n’existent plus à l’Apr. Je m’adresse au président de la République et ses ministres et Dg. Il est grand temps de se ressaisir. Badara Cissé a accompli sa mission. On vient de perdre un frère qui a dédié sa vie au Sénégal et aux Sénégalais.
Aujourd’hui, les mauvais esprits ont infesté notre parti. Ces valeurs pour lesquelles Diène Farba Sarr, Badara Cissé et moi-même se sont battus n’existent plus dans le parti. Maintenant, c’est la méchanceté, le larbinisme, l’arrogance.” Et d’avertir : “Je préviens le Président Macky Sall. L’arrogance, l’effronterie, le manque d’humilité, c’est ça qui a perdu le président Abdoulaye Wade. Aujourd’hui, on vit pire dans nos rangs.”

A en croire Me Djibril War,  Alioune Badara Cissé avait dit : “il est minuit.” “Eh bien non! C’est bientôt le jour M. le président“, a-t-il averti.