NETTALI.COM – Les membres du Conseil de gestion du Fonds d’appui au développement de la presse (FADP examinent les conditions d’éligibilité des entreprises de presse. Cependant, il a été décidé de ne pas appliquer ces conditions cette année.

Les membres du Conseil de gestion du Fonds d’appui au développement de la presse (FADP) au ministère de la Culture et de la Communication se sont réunis hier.

Cela, pour examiner les conditions d’éligibilité des entreprises de presse au FADP, conformément au Code de la presse et au décret n°3032-178 du 27 janvier 2021 fixant les modalités d’organisation et de fonctionnement du FADP.

Selon le communiqué issu de cette rencontre, il a été décidé de ne pas appliquer ces conditions cette année, eu égard à différentes considérations.

Ainsi, ‘’l’année 2021 étant une étape transitoire pour passer de l’aide à la presse au fonds d’appui au développement qui sera totalement opérationnel en 2022 ; tenant compte de l’allocation de 700 millions de F CFA au titre de l’année 2021, montant jusqu’ici destiné à l’aide à la presse ; constatant l’absence de ressources additionnelles autres que celles sus évoquées ; prenant en compte les besoins de tous les secteurs’’, les membres du FADP ‘’ont décidé, à l’unanimité, de procéder à la répartition des ressources sur la base de critères minimas, conformes au Code de la presse. Les autres critères devront intervenir en 2022, pour permettre aux entreprises de presse de se conformer à la réglementation’’, liton dans la note.

Il est défini pour chaque secteur, dans ce cadre, des conditions à respecter.