NETTALI.COM – El Hadji Hamidou Kassé ne fait pas dans la langue de bois. Pour lui, l’opposition, en demandant au Gouvernement de permettre aux primo-votants de pouvoir s’inscrire sur les listes électorales avec un certificat de résidence, est dans une stratégie de fraude.

Invité du “Jury du dimanche” sur Iradio, le ministre conseiller, El Hadji Hamidou Kassé a été interrogé sur la requête du Front de résistance nationale (Frn) demandant au gouvernement de prendre une mesure transitoire exceptionnelle qui permettrait aux primo-votants de pouvoir s’inscrire sur les listes électorales avec un extrait de naissance et un certificat de résidence. Une proposition qu’il trouve insensée.  Il dit ne pas comprendre que l’opposition qui, urbi et orbi, demandait l’audit du fichier retourne sa veste pour faire une formulation pareille.

Je pense que très honnêtement que si vous analysez en toute objectivité, sans complaisance, cette proposition de l’opposition, il y a de quoi être inquiet”, regrette-t-il dans un premier temps. Etayant ses propos, l’invité de iRadio détaille : “Cette proposition est de façon manifeste une manœuvre frauduleuse. Ça veut dire que c’est l’opposition qui est aujourd’hui objectivement dans une stratégie de fraude.” Il rappelle que le code électoral exige la carte nationale d’identité pour l’inscription sur les listes électorales et, c’est pour parer à toute tentative de faire voter des personnes qui ne sont pas des Sénégalais. “L’opposition sait que les élections à venir constituent un enjeu. Aussi elle sait qu’aujourd’hui pour l’essentiel la coalition Benno Bokk Yakaar est hégémonique dans les collectivités territoriales. Elle sait également que nous sommes dans une stratégie d’unité, de discipline, de mobilisation, de consensus pour imposer la victoire aux prochaines élections. C’est de bonne guerre que cette opposition prépare l’opinion à sa défaite”, déclare-t-il.

M. Kassé signale que c’est au niveau de certaines communes à Dakar détenues par l’opposition où toute sorte de blocage sont faits pour empêcher des gens de s’inscrire parce qu’on soupçonne ces gens appartenir à la majorité.

Absence de Idrissa Seck

L’absence de Idrissa Seck de la scène politique fait jaser. Mille et une questions sont posées relatives à ce mutisme du président du Conseil économique social et environnemental, surtout sur sa santé qui serait fragile. Mais, cette absence n’intrigue pas El Hadji Hamidou Kassé même s’il fait savoir qu’il n’aime pas commenter ces genres de choses. “Je n’ai aucune information sur ça. Ce que je peux dire,  c’est qu’il revienne très vite pour reprendre ses fonctions. Je lui souhaite un prompt rétablissement“, dit-il, sans aucun autre commentaire.