NETTALI.COM – Le débat sur le 3ème mandat défraie la chronique dans de nombreux Etats ouest-africains, notamment la Côte d’ivoire et la Guinée Conakry, voire le Sénégal. Interpellé sur cette question, l’ancien président du Sénégal, Abdou Diouf  répond : “A la tête d’un État, deux mandats suffisent largement“, a-t-il affirmé sur Tv5 Monde.

Abdou Diouf théorise la limitation des mandats présidentiels à deux. ” Il ne faut pas perdre de vue que la constitution du Sénégal, prévoyait qu’on pouvait la modifier. D’ailleurs, en revisitant l’histoire politique du Sénégal, il faut se rappeler que j’avais convoqué toutes les forces politiques en 1991-1992 “, dit le successeur de Léopold Sédar Senghor, précisant :  ” à la tête d’un État, deux mandats suffisent largement “.

Nous devons à la vérité de rappeler qu’en 1998, l’Assemblée nationale, malgré le veto de l’opposition parlementaire  et d’une bonne partie de la société civile, avait fait sauter le verrou de la limitation des mandats, revenant sur une disposition essentielle du Code électoral de 1992, dit Code Kéba Mbaye.