NETTALI.COM – La Convergence des jeunes républicains (Cojer)/Section Dakar vole au secours du ministre de la Santé et de l’Action sociale, cible de plusieurs attaques dans la lutte contre le coronavirus.

Considérant que le Sénégal a le mérite de gérer la pandémie sans entraver les autres secteurs d’activité, la structure détaille : “À ce jour, aucun hôpital ou centre de santé n’a vu sa maternité fermée pour y mettre des malades de coronavirus. Le Sénégal a construit des centres de traitement des épidémies (CTE) et les rares fois où des services ont été sollicités, c’est lorsqu’ils étaient proches des CTE et que les risques d’infection étaient élevés ou lorsque les malades qui étaient dans ces services étaient vulnérables. Alors forcément, pour éviter d’exposer ces personnes, les services ont été délocalisés, le temps de prendre en charge ces malades de la Covid19’’.

Les signataires du document indiquent que même durant l’accalmie qui a précédé la troisième vague, les centres de traitement épidémiologique ont été maintenus. Ce qui a été demandé, précise-t-il, c’est plutôt un système de contrôle, de veille et d’alerte pour en cas de résurgence de la maladie. L’objectif, selon les partisans de Macky Sall, c’était de réduire les centres de traitement où il y avait plus de malades afin de redéployer le personnel dans les autres services pour appuyer les activités des hôpitaux.