NETTALI.COM – Quelques jours après avoir tenté de tuer le président de la transition au Mali, l’agresseur du colonel Assimi Goïta est mort ce dimanche. Dans un communiqué, le gouvernement malien a promis une enquête pour déterminer les circonstances du décès.

Mardi dernier, jour de l’Aïd-el-kébir au Mali, un homme avait tenté de poignarder le président malien qui prenait part à la prière à la grande mosquée de Bamako. Il avait ensuite été neutralisé par les forces de sécurité maliennes. Mais ce dimanche, on apprend que l’homme est finalement décédé.

Le gouvernement de la République du Mali informe l’opinion publique que suite à l’agression perpétrée contre le Président de la Transition, Chef de l’État, son Excellence le Colonel Assimi Goïta, le 20 juillet 2021 à la Grande Mosquée de Bamako, une enquête a été ouverte pour fait de tentative d’assassinat et d’atteinte à la sûreté de l’État. L’auteur de l’agression a été immédiatement appréhendé par les services de sécurité. Au cours des investigations qui ont permis de mettre en évidence des indices corroboratifs des infractions sus visées, son état de santé s’est dégradé“, révèle d’abord un communiqué rendu public ce dimanche. La même source ajoute : “Admis au Chu Gabriel Touré, puis au Chu du Point G, il est malheureusement décédé. Une autopsie a été immédiatement ordonnée pour déterminer les causes de son décès.

En outre, le gouvernement malien rappelle  que “le décès ne fait pas obstacle à la poursuite de l’enquête déjà en cours au niveau du parquet de la commune II, surtout que les premiers indices collectés et les informations recueillies indiquent qu’il ne s’agissait pas d’un élément isolé“. Non sans promettre de tenir l’opinion informée des résultats de l’autopsie et des suites des investigations.

Le Gouvernement