NETTALI.COM- La Cosydep s’interroge sur la pertinence de la décision de dégager 10 milliards de francs CFA pour la généralisation du port de tenue scolaire.

Le port systématisé des tenues scolaires dès la rentrée prochaine, c’est ce que veut le président de la République qui a donné des directives en ce sens. Ainsi, pour la mise en œuvre de cette directive, un montant de 10 milliards de francs CFA est projeté pour satisfaire la demande. Une somme colossale qui a poussé la Cosydep à faire une sortie pour s’interroger sur la pertinence de cette décision.

Elle s’interroge su la pertinence de cette opération face aux défis prégnants qui ont pour noms : résorber les abris provisoires, solder le passif avec les enseignants, mettre aux normes l’environnement des apprentissages (sécurité, eau, hygiène), garantir la continuité des enseignements aux couches en situation d’urgence surtout pour les plus défavorisés, … Ensuite le dispositif inclusif et transparent qui devra la soutenir pour l’exécuter, si malgré tout, le niveau central était retenu pour l’opérationnaliser. « En effet, les marchés devraient être gérés par les niveaux décentralisés et déconcentrés », indique le communiqué de presse.

Enfin, la capacité à assurer la durabilité de l’opération en évitant de faire supporter les coûts par les familles déjà éprouvées. Bien que reconnaissant que la tenue scolaire milite pour la réduction des inégalités à l’école et la lutte contre toute forme de discrimination.