NETTALI.COM – Frère du chanteur Youssou Ndour et directeur de la Tfm, Ndiaga Ndour échappe au mandat de dépôt. En garde-à-vue dans le cadre de l’enquête sur les vols de fréquences, il vient d’être inculpé et placé sous contrôle judiciaire.

Association de malfaiteurs et utilisation frauduleuse de fréquences. Ce sont les chefs d’inculpation retenus contre Ndiaga Ndour. Le directeur de la Tfm vient d’être inculpé et placé sous contrôle judiciaire par le juge du 8e cabinet. Arrêté dans le cadre de l’enquête sur les vols de fréquences, le frère du chanteur Youssou Ndour avait été arrêté et placé en garde-à-vue par la section de recherche de la gendarmerie nationale. Ce, suite à une plainte d’El hadji Ndiaye. Le patron de la 2Stv accuse la Tfm de voler des fréquences qu’il a acquises auprès d’Eutelsat.

Cette affaire a eu un retentissement au-delà des frontières sénégalaises. En effet, après l’interpellation, mercredi, de Ndiaga Ndour, directeur de la Tfm, les premiers éléments de l’enquête tendent à donner raison à El Hadji Ndiaye. En clair, le groupe de presse de Youssou Ndour est enfoncé par le témoignage de la direction juridique d’Eutelsat dont le siège est en France. Par lettre en date du 25 mai 2021, Michel Freundlich, directeur juridique adjoint d’Eutelsat, liste les éléments compromettants contre la Tfm. Elle soutient notamment qu'”aucun contrat n’a été signé entre Eutelsat et la Tfm, aux fins d’exploitation de la capacité du satellite E21B”. Qui plus est, un rapport joint à la correspondance établit que “l’exploitation frauduleuse par Tfm des fréquences sur le satellite E21B, depuis 2018“. Mieux, la lettre indique clairement qu’en l’absence de contrat permettant l’exploitation de la capacité du satellite E21B, “les transmissions effectuées par Tfm sont donc illégales“.