NETTALI.COM – L’Etat du Sénégal n’a pas tardé à réagir suite au post de l’ancien Premier ministre, Abdoul Mbaye, doutant des chiffres donnés par le ministre des Finances et du budget, Abdoulaye Daouda Diallo, à l’Assemblée nationale.

“Le budget initial 2021 a été arrêté à 4589,2 milliards FCFA. La loi de finances rectificative votée le 24 juin dernier a été arrêtée à 4544,6 milliards FCFA, soit une baisse de 44,6 milliards FCFA en valeur absolue et de 1% en valeur relative. Les projections à partir du budget rectificatif tablent sur un budget 2022 de l’ordre de 5 002 milliards FCFA, soit une progression de 457,4 milliards FCFA en valeur absolue et de 10% en valeur relative et non une augmentation de 1000 milliards FCFA, comme soutenu par l’ancien Premier Ministre Abdoul Mbaye“, a réagi le ministère des Finances.

Les services d’Abdoulaye Daouda Diallo notent que “l’exécution du budget en 2020 a atteint le montant de 3 935,6 milliards FCFA. Par rapport au budget rectificatif 2021 de 4544,6 milliards FCFA, la progression a été de 609 milliards FCFA en valeur absolue et de 15,5% en valeur relative. L’augmentation de notre budget d’environ 500 milliards de francs est une tendance observée depuis deux ans”.

Ils se demandent comment peut-on douter d’une progression de 10 % du budget 2022 par rapport à 2021, dans un contexte de relance de l’économie?  pensant que l’ex-Premier ministre Abdoul Mbaye s’est trompé de chiffres et a fait preuve de légèreté.

 

Le gouvernement du Sénégal répondait à l’ancien Premier ministre, Abdoul Mbaye qui, dans un post sur les réseaux sociaux doutait des chiffres annoncés par le ministre de le ministre des Finances et du Budget, Abdoulaye Daouda Diallo.