NETTALI.COM- Invité du Jury du dimanche, Bruno d’Enerville, président du Parti pour l’action citoyenne, et membre de la Coalition Jotna pense qu’il y a un certain nombre de réformes qu’il faudrait qu’on fasse pour rétablir l’Etat de droit.

 

A son avis, c’est l’absence de ces réformes qui est source de ces problèmes. « D’abord, le chef de l’État, il faut qu’il devienne le président de tous les Sénégalais, de manière, à ce qu’on puisse n’avoir plus d’appréhension. Ensuite, il faudrait que les hommes politiques que nous sommes apprennent que nous ne sommes qu’un maillon de la chaîne, et que nous allons passer aussi la main. Donc, les lois que nous faisons, les décisions que nous prenons, il faut qu’elles soient pérennes, qu’elles ne soient pas conjoncturelles. Elles doivent transcender les régimes, les vies politiques », a-t-il expliqué.

Mieux, croit-il, « notre Constitution est totalement à reprendre. Il y a un certain nombre de choses que les Assises nationales avaient proposé. Ce qui est sûr, c’est qu’il nous faut une constitution qui permette un véritable équilibre ».

En effet, Bruno D’Erneville appelle véritablement à une Assemblée constituante pour refonder complètement une nouvelle République, fondée sur les valeurs. « Il faut donc refonder cette République, et c’est à cela que j’appelle. Je crois que si l’on le fait, on pourra épargner beaucoup de vies et permettre un réel développement », fait-t-il savoir.