NETTALI.COM – La plateforme JAMMI REWMI est sortie de son mutisme pour réagir sur l’examen du projet de loi modifiant le code pénal. A travers un communiqué que nous vous proposons in extenso, la plateforme n’a pas mis de gants pour lister ses regrets.

La plateforme JAMMI REWMI constate avec regret l’unilatéralisme qui caractérise l’examen du projet de loi modifiant le code pénal soumis à l’Assemblée Nationale en procédure d’urgence par décret No 2021-778 en date du 15 juin 2021 par le président de la République. Cette situation a engendré l’arrestation de citoyens qui n’ont fait qu’exprimer pacifiquement leurs opinions sur ledit projet.
La plateforme JAMMI REWMI regrette la précipitation dans le processus d’adoption de ce projet de loi ainsi que le manque de rigueur des parlementaires et de la classe politique qui ont exclu l’opinion publique des échanges liés à ce projet de loi dont certains termes actuels pourrait remettre en causes les libertés individuelles et même les acquis démocratiques.
La plateforme JAMMI REWMI exprime ses vives préoccupations au sujet de l’adoption de la loi qui menace les libertés, notamment celles d’association, de réunion et d’expression et le droit de propriété ; ce qui motive notre mobilisation.
La plateforme JAMMI REWMI invite le Président de la République à surseoir à la promulgation de la loi et à entamer des consultations avec les forces vives de la nation sur cette importante réforme qui touche la vie sociale et économique des individus et des entreprises.
La plateforme JAMMI REWMI considère que la question du terrorisme et de l’extrémisme violent ne laisse aucun citoyen sénégalais indiffèrent. Il doit être vu comme une opportunité de retrouvaille de toutes les filles et fils de la nation.

La plateforme JAMMI REWMI encourage le Président de la République à saisir l’occasion pour appeler à une concertation pour un large consensus autour du projet de réforme du code pénal relatif à la lutte contre le terrorisme.