NETTALI.COM – Chargé de communication du Parti démocratique sénégalais, Mayoro Faye était, ce mardi, devant le tribunal des flagrants délits de Dakar pour régler son compte avec son ami Cheikh Tidiane Dia. Il poursuit ce dernier pour abus de confiance portant sur 6,5 millions de francs.

Quid des faits ? Tout est parti quand Mayoro Faye a voulu se lancer dans la vente de véhicules. Pour démarrer son activité, il avait demandé à son ami Cheikh Tidiane Dia de lui acheter deux véhicules de marque 308. Également, il lui avait remis deux véhicules de marque 4X4 afin qu’il les vende. Au bout de quelque temps, son ami lui dit que le business des véhicules ne marche pas. Sur ces entrefaites, le sieur Dia lui propose de lui acheter deux chariots élévateurs de 5 et de 7 tonnes. Il avait fait croire au chargé de communication du Pds  que l’activité est très rentable car des sociétés comme la Sococim ont l’habitude de louer ces engins.

Mais selon la partie civile, Cheikh Tidiane Dia n’a pas respecté son engagement car au lieu de lui acheter les deux chariots, il a acquis un de 3 tonnes que la partie civile a refusé de prendre. Mayoro Faye avait également remis deux voitures de marque 4X4 au comparant et l’avait chargé de les vendre. Ce que ce dernier n’a pas fait. Pis, il avait remis les véhicules à un de ses amis et à son marabout.

Quand une plainte a été déposée contre lui pour abus de confiance, le sieur Dia a restitué l’une des voitures. L’autre en panne, il a promis de la faire réparer.

Devant le prétoire, le prévenu, s’expliquant sur les faits, soutient que c’est le plaignant qui lui a dit de lui acheter ces deux chariots élévateurs. Sauf qu’avec le montant encaissé, il ne pouvait qu’en avoir un. Mayoro Faye a soutenu qu’il n’a jamais reçu de machine. Étant dans les dispositions de désintéresser Mayoro Faye, avant l’entame des plaidoiries, son avocat a remis à celui-ci une enveloppe contenant la somme de 3 millions de francs CFA, tout en promettant de restituer le reste de l’argent dans un délais de 4 mois. L’avocat de la partie civile a réclamé la somme de trois millions d’euros pour réparer le préjudice causé à son client.

Le parquet s’en est rapporté.

L’avocat de la défense a sollicité une application bienveillante de la loi pénale pour son client.

Le tribunal, après avoir reconnu le prévenu coupable, lui a infligé une peine de 6 mois avec sursis. Il doit payer la somme de 3 millions 500 mille francs CFA en guise de réparation du préjudice causé.