NETTALI.COM- L’Italien, Nicolas Diamantidis, sa copine, Binta Sall et le maçon, Ibrahima Faye ont comparu à la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar pour association de malfaiteurs et tentative de mise en circulation de faux billets de banque.

Nicolas a été condamné à 2 ans d’emprisonnement dont 1 an ferme là où sa copine Binta Sall et Ibrahima Faye ont, après requalification des faits, écopé d’un an dont 1 mois ferme pour complicité de tentative de mise en circulation de faux billets de banque.

En effet, c’est suite à une information anonyme faisant état d’un réseau de trafiquants de faux billets qui recherchaient une machine pour la confection des liasses de billets de banques que les éléments enquêteurs sont allés à leur trousse. Sur place, la coiffeuse, Bineta Sall est interpellée et soumise au feu roulant des questions. Elle passe aux aveux et balance son copain italien. De fil en aiguille, tous les autres membres du gang ont été cuisinés. A la barre, les prévenus ont tenté de nier partiellement les faits. Chacun a essayé de prêcher pour sa propre chapelle pour se tirer d’affaire. Binta Sall a déclaré que Nicolas l’a chargée de lui acheter une machine à couper des billets. Ainsi, il a sollicité son ami Ibrahima Faye pour le transport. Ce que ce dernier a confirmé tandis que l’Italien a allégué avoir acquis la machine qui est juste une imprimante muni d’un scanner. En revanche, il a admis avoir imprimé un billet pour test.

La représentante du parquet a requis 2 ans de prison ferme contre tous. Un réquisitoire jugé sévère par les avocats de la défense. Ils ont plaidé la relaxe après qu’ils ont essayé de démonter l’accusation dans leurs plaidoiries respectives. Pour eux, il n’y aucun élément, dans le dossier, attestant la culpabilité de leurs clients. Ce qui n’est pas l’avis du juge qui, rendant sa sentence, leur a infligé des peines fermes.