NETTALI.COM – Le secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres a déclaré dimanche au Conseil de sécurité de l’Onu que les affrontements en Israël et dans la bande de Gaza étaient “tout à fait épouvantables” et a appelé à un arrêt immédiat des violences.

Les Nations Unies, selon l’agence Reuters, “engagent activement toutes les parties vers un cessez-le-feu immédiat” et les appellent à “permettre aux efforts de médiation de s’intensifier et de réussir”, a ajouté Antonio Guterres en introduction de la première réunion publique des 15 membres du Conseil de sécurité sur le conflit.

Le bilan dans la bande de Gaza atteint désormais 181 morts, dont 52 enfants, depuis que les violences ont repris lundi dernier. Israël a recensé 10 victimes, dont deux enfants, tués dans des tirs de roquette menés par le Hamas et d’autres groupes de combattants.

Le Conseil de sécurité s’est réuni deux fois en privé cette semaine sur fond d’escalade des violences mais n’est pas parvenu jusqu’ici à une déclaration publique car les Etats-Unis – allié traditionnel d’Israël – estiment que cela ne serait pas utile, ont indiqué des diplomates.

“Les Nations unies travaillent sans relâche avec toutes les parties pour rétablir le calme”, a déclaré Tor Wennesland, envoyé de l’Onu au Moyen-Orient, au Conseil de sécurité. “La communauté internationale a un rôle crucial à jouer. Elle doit agir maintenant pour permettre aux parties de sortir du gouffre.”

Les efforts pour établir une trêve menés par l’Egype, le Qatar et les Nations Unies n’ont jusqu’à présent donné aucune signe de progrès. Les Etats-Unis ont envoyé un émissaire dans la région et le président Joe Biden s’est entretenu samedi avec le Premier ministre israélien et le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas.